Le Garni Cà Stella est géré par la Fondation de la famille de feu Daniel Pedroncini. Elle a comme but de promouvoir, financer et soutenir des projets destinées à l’intégration professionnelle et sociale de personnes avec un handicap léger ou en situation de malaise social.

La Fondation Pedroncini a été constituée en 1976 grâce à un legs de Maria et Daniel Pedroncini. Ce couple généreux de Orselina invitait alors Pro Infirmis Tessin à faire de leur maison un lieu d’accueil pour les enfants malades et convalescents. Cependant la structure se prêtait mal à une rénovation. Il fut donc décidé de la vendre et d’utiliser le capital obtenu en faveur de familles avec enfants malades et handicapés. Ainsi, de sa création jusqu’à l’an 2000, la Fondation a aidé avec des prestations individuelles de nombreuses familles dans le besoin qui lui étaient signalées par les services sociaux de Pro Infirmis.

Avec le temps et l’évolution positive de la prévoyance sociale, la situation économique des familles est devenue moins précaire, tandis que se faisait plus pressante la nécessité de créer des structures d’accueil et d’intégration (foyers, ateliers protégés), secteur dans lequel le service public intervenait de manière très partielle. La Fondation Pedroncini a ainsi acheté en 2001 l’édifice de l’ex-restaurant Vallemaggia, situé à via Varenna 1 à Locarno, avec la conviction de répondre à un besoin que de nombreuses familles avaient exprimé au cours des ans.

L’activité de la Casa Vallemaggia a commencé en 2005. Dans un premier temps la gestion a été assurée par la Fondation Pedroncini, puis confiée en 2012 à Pro Infirmis Tessin. La structure est située dans une zone stratégique de Locarno, à l’entrée de la vieille ville, près de l’hôpital et du siège de l’université professionnelle ; une position, cette dernière, qui renforce l’objectif d’intégration. Le restaurant est en outre un lieu idéal d’intégration dans le monde du travail, en contact direct avec la clientèle : les usagers peuvent non seulement se livrer à de multiples tâches dans un lieu public par excellence, mais aussi interagir avec les clients, obtenant une reconnaissance sociale ailleurs difficilement accessible, basée sur des compétences professionnelles et sociales, et non exclusivement sur la compassion.

Le Conseil de Fondation, attentif à l’évolution de la société et de l’emploi a décidé d’élargir son champ d’activité au malaise social, reformulant ainsi ses objectifs : « promouvoir, soutenir et financer avec son patrimoine et les revenus qui en découlent, des interventions et des projets destinés à l’intégration professionnelle et sociale de personnes avec handicap ou en situation de malaise social... »

Dans le courant de l’année 2016, en collaboration avec le Bureau Cantonal de la Prévoyance sociale, la Fondation Pedroncini a mis sur pied un projet dans le Val Maggia, et plus précisément à Bignasco. Dans une région reculée et manquant de perspectives d’emplois, la Fondation a repris la gestion de Cà Stella, un Garni qui compte 7 chambres et un dortoir, où elle entend intégrer des personnes à l’assistance par le truchement d’une activité professionnelle. Avec la gestion de cette petite structure hôtelière, la Fondation voudrait éviter à quelques personnes une exclusion anticipée du marché du travail, leur offrant une formation empirique qui, elle l’espère, facilitera ensuite la recherche d’un emploi régulier.

/